avril 26, 2021

11 trucs pour assurer la salubrité des aliments en camping

Par Hélène Giroux

En cuisine, conserver et cuire des aliments de façon à maintenir une grande salubrité est toujours essentiel. En camping, même si la chaleur, la pluie, le vent ou le manque d’espace rendent la tâche difficile, la même rigueur est requise.

  • 1.

    Lavez-vous les mains avec de l’eau chaude et du savon pendant 20 secondes avant d’entreprendre la préparation du repas. Si l’eau chaude est difficile à trouver, utilisez des lingettes humides jetables ou des lotions désinfectantes pour les mains.

  • 2.

    Gardez les ustensiles et le plan de travail d’une propreté méticuleuse. Pour vous essuyer les mains ou pour assécher les comptoirs, optez pour des essuie-tout.

  • 3.

    Les chiffons et linges à vaisselle peuvent propager des germes nocifs sur les ustensiles, les plats, les chaudrons et les comptoirs s’ils ne sont pas bien lavés. De plus, ils sèchent difficilement en camping. Prévoyez plusieurs linges et lingettes ainsi que des chiffons jetables.

  • 4.

    Apportez un soin particulier à la manipulation des aliments. Il faut bien rincer à l’eau potable la volaille, les fruits de mer, les légumes et les fruits crus avant de les incorporer dans une recette. Évitez d’utiliser les mêmes ustensiles (planches, couteaux, etc.), pour leur préparation respective.

  • 5.

    Prenez l’habitude de vérifier avec un thermomètre la température interne des aliments durant la cuisson au barbecue. Consultez le tableau des températures internes sécuritaires à l’adresse suivante : befoodsafe.ca/fr/be-food-safe/cooking-charts

  • 6.

    Une fois la cuisson terminée, ne déposez jamais d’aliments cuits dans une assiette ayant reçu les aliments crus. Rangez rapidement les restes au frais (réfrigérateur ou glacière).

  • 7.

    Lors du trajet entre la maison et le camping (ou entre l’épicerie et le camping), ne laissez jamais certains aliments périssables (viande, volaille, fruits de mer) à la température de la pièce ou de la voiture plus d’une heure, surtout par temps chaud. Si ces aliments ne peuvent être placés au réfrigérateur rapidement, mettez-les dans une glacière bien hermétique remplie de glace ou de sacs réfrigérants.

  • 8.

    Placez la glacière à l’abri des chauds rayons du soleil et recouvrez- la d’une bâche afin que la température à l’intérieur ne dépasse pas 4 °C (40 °F) (voir plus bas). Évitez de l’ouvrir trop souvent. Vérifiez régulièrement la quantité de glace restante, mais surtout la température à l’intérieur du contenant. Le meilleur moyen de tester celle-ci reste un bon thermomètre. Pour des séjours de courte durée, utilisez des sacs réfrigérants, car ils ne libèrent pas d’eau. Sinon, privilégiez l’utilisation de blocs de glace, qui se conservent plus longtemps que des cubes.

  • 9.

    Portez une attention particulière à la façon de disposer les aliments dans la glacière : ceux-ci doivent être placés dans des contenants bien hermétiques afin d’éviter qu’ils ne baignent dans l’eau accumulée dans le fond et qu’ils contribuent ainsi à une contamination des autres denrées alimentaires. Déposez les aliments périssables susceptibles de développer des bactéries plus rapidement (viande, produits laitiers, etc.) dans le fond de la glacière, recouvrez-les de glace puis placez les denrées comme les fruits et les légumes sur le dessus.

  • 10.

    Une glacière, c’est bien, mais deux, c’est mieux ! Munissez-vous d’une deuxième glacière servant spécifiquement à refroidir les boissons. Vous limiterez ainsi l’ouverture de celle contenant les aliments périssables afin de maintenir la température à l’intérieur à un degré sécuritaire.

  • 11.

    Soyez informé de la période de conservation des aliments, soit le temps durant lequel l’aliment garde, entre autres, sa valeur nutritionnelle, sa fraîcheur et son goût. Vérifiez toujours la date de péremption. Attention, celle-ci est valable pour des contenants non ouverts. Une fois sorti de l’emballage, chaque aliment possède une durée de conservation lui étant propre.

Truc du campeur

Puisqu’il est plus facile d’assurer la salubrité des aliments à la maison, soyez astucieux et préparez les repas prévus pour votre séjour avant de partir. Vous pourrez ainsi consacrer moins de temps à la popote au terrain de camping. Autre avantage : si les plats préparés sont congelés, ils agissent comme des blocs réfrigérants dans la glacière.

Source : Camper au Québec 2019