mars 31, 2021

La toilette portative : l’essayer, c’est l’adopter

Par Claudine Hébert

Oubliez la promenade en pleine nuit en direction du bloc sanitaire le plus près ou encore la chaudière pour les urgences. Outil indispensable pour les campeurs sans compromis, bénédiction pour les familles, la toilette portative rehausse d’un cran considérable l’expérience du camping depuis son invention au milieu des années 1970.

Doté d’un réservoir d’eau propre, d’une cuvette avec siège et d’un réservoir à matière, c’est tout juste si cet accessoire ne reproduit pas le confort de la toilette à la maison. 

Bien que plusieurs l’utilisent que pour l’urine, ces toilettes sont conçues pour recevoir les matières liquides et solides. En général, les campeurs qui en ont fait l’essai ne veulent plus sans passer… et font même des envieux autour d’eux.

Compte-tenu qu’elles requièrent peu d’eau, ces toilettes portables permettent en moyenne 30 utilisations consécutives. Un peu moins s’il s’agit de toilettes à petit réservoir (12 litres). La plupart des modèles sont munis d’un indicateur à niveau qui avertit lorsque le réservoir à matières doit être vidé.

La plupart des fabricants (Dometic, Thetford) proposent leurs propres produits sanitaires, tel liquéfiants, papier hygiénique dissolvant et liquides déodorants pour masquer les odeurs. Des produits adaptés pour ce type de toilettes hautement recommandés pour éviter que le tout se bloque lors de la vidange.

À ce propos, la vidange peut s’effectuer dans une cuvette de toilette normale. Mais attention, certains terrains de camping interdisent cette manoeuvre dans leurs blocs sanitaires. Mieux vaut procéder à cette opération dans un lieu de vidange approprié ou attendre le retour à la maison.

Source : Camper au Québec 2019