Retour aux actualités

Les actualités


Le camping Pointe-aux-Oies : pour profiter du Fleuve

 (2020-06-12) Propriété de la ville de Montmagny, le camping Pointe-aux-oies se distingue depuis longtemps par ses installations propres et en bon état ainsi que pour sa vue unique sur le fleuve Saint-Laurent. Dans les dernières années toutefois, c’est beaucoup sa formule prêt-à-camper a fait le bonheur de nombreuses jeunes familles.

Pour en savoir plus sur ce magnifique établissement, nous nous somme entretenus avec son directeur, monsieur Raymond Gaudreau.

pao4Comment êtes-vous devenu exploitant de terrain de camping ?

En fait, je ne suis pas l’exploitant, mais plutôt le directeur du camping puisque celui-ci appartient à la ville de Montmagny et est géré par un organisme sans but lucratif. J’étais à la retraite et on m’a offert ce poste que j’ai fini par accepter. Ça fait 6 ans que je suis ici.

Le camping et le terrain sur lequel il se trouve ont quant à eux une histoire qui remonte à il y a bien plus longtemps. Le terrain a été utilisé pendant la Deuxième Guerre mondiale comme poste d’observation puisque nous sommes situés à un endroit stratégique le long du fleuve. Après la guerre, le gouvernement a donné ce terrain à la ville, à la condition qu’il soit utilisé pour les loisirs. À partir de ce moment, il a été converti en camping.

Qu’est-ce qui fait le caractère unique de votre établissement ?

Nous mettons beaucoup d’énergie sur la propreté des bâtiments. Les gens nous disent parfois qu’ils vont recommander à d’autres exploitants de venir nous visiter, question qu’ils puissent voir c’est quoi un bloc sanitaire propre (rire) !

Une autre particularité est que notre site offre une vue sur le fleuve, mais je dirais que dernièrement, ce qui a vraiment retenu l’attention, ce sont nos formules de prêt-à-camper.  Nous sommes les seuls au Québec à offrir une nuitée dans une Goutte d’Ô, une habitation en forme de goutte qui peut accueillir jusqu’à 4 personnes et qui repose sur pilotis. Nous avons aussi 3 yourtes aux couleurs originales.

Au niveau des activités et des services, comment allez-vous vous adapter à la situation ?

Nous avions des projets pour cette année, mais on les a mis de côté, du moins temporairement. Je ne veux pas trop dire de quoi il s’agit, car on ne sait pas trop si on pourra les réaliser ou non. La situation évolue rapidement, alors qui sait, peut-être qu’on pourra finalement faire des activités que nous pensions devoir abandonner pour cet été.

Pour les activités habituelles, c’est plus compliqué cette année. Pour l’instant, il est pratiquement impossible de pratiquer toutes les activités de groupe. Et ce ne sont pas que les activités… On doit aussi fermer certains blocs sanitaires pour ne se concentrer que sur les deux blocs qui sont plus près des emplacements pour les tentes.

Quel est votre état d’esprit face à la saison de camping bien spéciale qui s’en vient ?

C’est plus stressant que d’habitude. Nous étions déjà assez maniaques sur la propreté, alors ça nous demande de l’être encore plus. Évidemment, comme ça prend plus de personnel pour bien désinfecter et que nous devons modifier et sécuriser un peu nos installations, ça ajoute des coûts.  Il faut investir, car on veut limiter au maximum les possibilités d’une éclosion.

Il a aussi fallu rembourser les campeurs saisonniers pour les journées perdues en début de saison. C’est réduit un peu les revenus, mais c’est important de trouver des solutions qui plaisent à la clientèle.

Sentez-vous de l’engouement de la part des campeurs maintenant que le gouvernement a annoncé l’ouverture de la saison ?

Dans la première semaine après l’annonce, on ne fournissait pas ! Le téléphone sonnait sans cesse. En plus, il y a eu très peu d’annulations parmi les gens qui avaient déjà réservé cet hiver. Par contre, il y a des américains et d’autres campeurs de l’extérieur qui prévoyaient venir. Ça sera pour une autre année.

On a confiance que malgré les restrictions, les campeurs seront au rendez-vous. Ça réserve beaucoup pour les fins de semaines et les campeurs ont aussi tendance à vouloir rester plus longtemps qu’à l’habitude.

Pour finir, je dirais que ça sera une saison différente. On va suivre ce que nous dit la Santé publique. Ça sera peut-être un peu plus difficile à partir que à la normale, mais on va s’adapter et plus on va avancer, plus on va trouver les bonnes façons de faire.

www.campingpointeauxoies.com


OFFRE EXCLUSIVE AUX MEMBRES DE LA FQCC :
-Pour la réservation de 2 nuitées consécutives ou plus, le camping s’engage à accorder 10% de
réduction en tout temps excepté les vacances de la construction et les fins de semaine de 3 jours (fériés).
-Pour la réservation de 2 nuitées consécutives ou plus, le camping s’engage à accorder 25% de
réduction en semaine, du dimanche au jeudi, excepté les vacances de la construction et les fins de
semaine de 3 jours (fériés).
-À l’achat de 5 nuitée consécutive en semaine (commençant le dimanche à 13 h), la 6e nuitée est offerte gratuitement.
-À l’achat de 6 nuitées consécutives, le camping offre la 7e nuitée gratuite.


pao3
pao2

  • Les archives. 742

      Ces campeurs sont plus heureux

      Ils voyagent plus, Économisent gros et sont mieux informés

      EN SAVOIR PLUS!