16 avril 2019

Une Tesla transformée en autocaravane

(2019-04-18) Nombreux sont les caravaniers qui souhaiteraient sans doute que le fabricant automobile Tesla propose une autocaravane entièrement électrique. Ceux-ci pourront se consoler avec le récent dévoilement de la Tesla Roamer, qui n'est rien d'autre qu'une Tesla Model S converti en VR.

Tesla Roamer render 1 Ce véhicule avant-gardiste n'est cependant pas l'oeuvre du renommé fabricant américain, mais bien le fruit de l'imagination de Travis Rebenberg, un entrepreneur et animateur de télévision qui a présenté officiellement son invention le 17 avril dernier lors du Michigan Energy Office’s EV ride and drive, un événement dans le cadre duquel plusieurs autres véhicules électriques ou hybrides pouvaient être observés. Monsieur Rabenberg projette également d'utiliser ce véhicule pour mener un convoi de véhicules électriques entre Londres et Dubaï dans le cadre de l'Expo universelle de 2020 qui se tiendra dans la capitale des Émirats arabes unis. Un nouveau look C'est l'arrière du véhicule qui subit la transformation la plus flagrante. Sur la route, la Roamer ressemble à une petite camionnette de livraison, mais une fois à destination, le toit, qui est également un panneau solaire, se rétracte et l'on comprend alors qu'on a à faire à un véritable petit VR. Visiblement, la suspension a elle aussi été modifiée en conséquence. Et niveau performance ? Selon monsieur Rebenberg, ces modifications, qui réduisent pourtant l'aérodynamisme du véhicule, n'empêchera pas celui-ci d'obtenir des performances semblables à la Tesla Model S, puisque la Roamer bénéficie aussi d'une amélioration au niveau de la puissance. La Roamer pourrait ainsi atteindre la vitesse de 240 km/h et possèderait une autonomie d'environ 320 km. En espérant que l'inventeur voit juste, car le manque d'aérodynamisme des autocaravanes est justement un des raisons pour lesquels il est si difficile d'en construire des modèles électriques. Un véhicule moins aérodynamique demande plus d'énergie, ce qui peut non seulement compromettre sa rapidité, mais également la possibilité de parcourir de longues distances, un problème de taille quand on pense qu'un VR est avant tout utilisé pour se déplacer pendant plusieurs heures, souvent pendant des années entières.