8 février 2021

Des cours universitaires… et du «tailgate»

(2021-02-08) Aux États-Unis comme partout ailleurs, de nombreux établissements universitaires n’offrent que l’enseignement en ligne en période de pandémie.

tg1Pour aider ses étudiants dont l’apprentissage est optimisé lorsqu’il y a un contact humain, Dr Angela Falter Thomas, une professeure de la Bowling Green State University en Ohio, a eu une idée pour le moins originale. Elle leur propose un concept que son mari a baptisé edu-gating. Tous les vendredis de la session d’automne 2020, lorsque la température le permettait, le couple s’est rendu dans le stationnement du campus à bord de son VR récemment acheté. Sur place, il a accueilli les étudiants qui désiraient lui poser des questions (tout en portant le masque, bien sûr). « La technologie nous permet de réaliser des choses fantastiques et l’enseignement en ligne peut être formidable, mais parfois, certains de mes étudiants ont besoin d’une touche personnelle en face à face », remarque la Dr Thomas. Lors de ces vendredis, pas d’alcool ni de musique forte, tient-elle à préciser. Seulement des rires et des questions sur l’année scolaire en cours. La professeure souligne également que ces échanges lui permettent d’observer l’état de la santé mentale de ses étudiants, qui ne vivent pas tous cette période de façon sereine.