Menu
Menu

PRATIQUE

HEADER-PRATIQUE


Savoir vivre et civisme


La Fédération québécoise de camping et de caravaning (FQCC) s’engage à faire valoir, auprès de ses membres campeurs, l’importance d’adopter des comportements respectueux des autres campeurs et de l’environnement dans la pratique du camping et du caravaning.


Camping, caravaning et environnement    

x-Bloc-sani    x-recyclage

La Fédération québécoise de camping et de caravaning (FQCC) souscrit au programme "Sans trace" de l’organisme Aventure Écotourisme Québec. Ce programme éducatif, basé sur le respect de la nature, s’adresse à tous ceux qui pratiquent un loisir dans la nature tel que le camping et s’adapte facilement aux activités pratiquées par les adeptes de camping et de caravaning. Ce programme est conçu pour faire prendre conscience de l’impact que nos activités peuvent avoir sur l’environnement, mais surtout pour inciter les touristes, sportifs et campeurs à réduire les nuisances au minimum et même à les supprimer complètement. Il s’articule autour de sept grands principes. 

1. réparer et planifier son voyage en camping avec soin

  • En préférant un terrain de camping respectueux de l’environnement.
  • En s’informant des particularités et de la réglementation du milieu visité.
  • En favorisant sur place des moyens de transport peu polluants (marche, vélo, transport en commun).
  • En campant sous la tente ou dans une tente-caravane dont le remorquage exige une dépense moindre
  • en carburant qu’une autocaravane ou un gros VR tracté.

  2. Gérer ses déchets en camping

  • En jetant les ordures dans les endroits prévus.
  • En recyclant tout ce qui peut être récupéré. (Les catégories de matières recyclables dans un camping pouvant être différentes de celles de votre municipalité, renseignez-vous sur place.)
  • En évitant d’utiliser de la vaisselle et des verres jetables. 
  • En utilisant des produits de nettoyage et des additifs pour eaux usées non toxiques (traitement biologique). 
  • En vous assurant, au moment de partir, de ne laisser que la trace de vos pas sur votre emplacement.

 3. Faire du camping sur des surfaces durables

  • En campant sur des terrains aménagés et aux emplacements prévus. 
  • En circulant sur les voies aménagées lorsqu’on est en véhicule (ce qui évite aussi des dommages au véhicule). 
  • Sur les emplacements de camping, en concentrant les activités là où la végétation est absente et en laissant, par exemple, le gazon verdoyer tout autour. 
  • En randonnée, en marchant sur les sentiers existants et à la file indienne (éviter de créer des raccourcis qui tueraient la couverture végétale du sol).

 4. Préserver l’environnement et laisser la nature intacte

  • En faisant, seulement dans les endroits prévus, de petits feux de camp qui produisent peu de cendres et de pollution. 
  • En ramassant uniquement du bois mort au sol et non sur les arbres (certains parcs interdisent même cela pour éviter de nuire au cycle de régénération du sol des forêts). 
  • En ne brûlant pas de déchets, et surtout pas du plastique ou des cannettes en aluminium. 
  • En respectant les consignes quand il y a des risques de feu de forêt. 
  • En s’assurant que le feu est bel et bien éteint avant de se coucher ou de partir.

5. Respecter la vie sauvage

  • En n’endommageant pas les arbres (par exemple, éviter d’enlever l’écorce des bouleaux, d’y graver ses initiales, etc.) 

 6. En camping, réduire l’impact des feux

  • En ne nourrissant pas les animaux sauvages (ce qui leur donne de mauvaises habitudes et ne respecte pas leur alimentation habituelle qui est meilleure pour eux). 
  • En observant les animaux à une distance suffisante pour ne pas les perturber. 
  • En évitant les zones fragiles importantes pour eux (nids, frayère, etc.). 
  • En gardant vos animaux domestiques à l’intérieur (s’ils sont permis) ou attachés à un poteau fixé dans le sol plutôt qu’à un arbre dont l’écorce pourrait être endommagée.

7. Respecter les autres campeurs

  • En évitant la pollution sonore par la musique, les conversations bruyantes et les génératrices.
  • En respectant le couvre-feu.
  • En laissant propres les douches, les salles et autres lieux communs.
  • En donnant un coup de main aux campeurs en difficulté.

Code d’éthique de la FQCC    

Pour assurer le bien-être et la tranquillité de tous les campeurs, les membres de la FQCC ont établi un code d'éthique inspiré des règles élémentaires de civisme. Au moment de son adhésion ou de son renouvellement, chaque membre de la FQCC s'engage à respecter ces consignes. 

1. Le membre se fait un devoir d'aider un autre campeur en difficulté.

2. Le membre évite toute action ou toute parole qui pourrait nuire à la réputation de la FQCC.

3. Le membre adresse ses critiques par écrit directement aux responsables concernés. 

4. Le membre utilise un langage convenable et porte une tenue décente.

5. Le membre fait preuve de prudence en suivant les règles de sécurité sur la route et sur les lieux d'activités.

6. Le membre suit les directives des organisateurs d'une activité.

7. Le membre respecte l'intimité et la tranquillité de ses voisins; il observe le couvre-feu de 23 h à 8 h.

8. Le membre, quand il consomme des boissons alcoolisées, le fait avec discrétion et modération. Toute boisson alcoolisée servie et consommée en public doit l'être dans un verre.

9. Le membre garde son emplacement propre et le laisse dans cet état à son départ. Il ne doit jamais écouler ses eaux usées (grises ou noires) sur le site.

10. Le membre garde ses animaux en laisse et voit à ramasser leurs excréments.

Tout manquement au code d’éthique doit être signalé au conseil d’administration concerné (de l’ARCC ou de la FQCC). Tout membre de la FQCC ne respectant pas le code d’éthique est passible de sanction.


Code d’éthique canin

Les participants aux activités de la FQCC peuvent être accompagnés de leur chien sur les sites, à moins d’avis contraire le spécifiant. Cependant, la présence de cet animal fait en sorte que le propriétaire a des responsabilités envers celui-ci et envers les autres participants également. Un code canin est donc en place lors des activités et mentionne ce qui suit :

1. La présence des animaux (chiens ou autres) est interdite à tout endroit d’un rassemblement où de la nourriture est servie ou encore lorsqu’une activité publique se déroule (ex : spectacle conférence, visite, etc.) Bien entendu, cette norme ne s’applique pas pour les chiens accompagnateurs de personnes handicapées.

2. L’utilisation d’une laisse est obligatoire pour tous les déplacements de l’animal sur le site de façon à ne pas déranger les autres campeurs et pour la sécurité de tous.

3. Le propriétaire de l’animal doit ramasser les excréments de son animal et les disposer aux endroits appropriés.

4. Éviter de laisser son animal seul pour une longue période de temps afin d’éviter les aboiements inutiles qui dérangeraient les autres campeurs.

5. Le propriétaire de l’animal doit en prendre soin et ne pas le maltraiter.